DECLARATION DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA COMMISSION AFRICAINE DES DROITS DE L'HOMME ET DES PEUPLES SUR LES DROITS DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES HANDICAPEES EN AFRIQUE A L'OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPEES - 3 DECEMBRE 2015

    Le Groupe de Travail sur les Droits des  Personnes âgées et des Personnes handicapées en Afrique (le Groupe de Travail) de la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (la Commission) a le plaisir de s'associer au reste du monde pour célébrer l'édition 2015 de la Journée internationale des Personnes handicapées.

     

    La Résolution 47/3 instituant la Journée internationale des Personnes handicapées a été adoptée le 14 octobre 1992, par l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette initiative des Nations Unies avait pour objectif de mobiliser les efforts et l'attention autour des défis auxquels les personnes handicapées sont confrontées dans leurs diverses sociétés du fait, essentiellement, des importantes mutations enregistrées dans les environnements, les habitudes, les styles de vie, la reconfiguration des interactions sociales, etc., en raison du rythme rapide auquel le monde se développe et continuera de se développer.

     

    Conformément aux bonnes pratiques, un thème a été choisi pour la célébration de l'édition 2015 de la Journée internationale des Personnes handicapées, thème qui met en évidence la réalité vivante de l'instant, au moment de la célébration de cette Journée internationale. Le thème de l'édition 2015 de la Journée internationale des Personnes handicapées est « L'inclusion compte : accès et autonomisation des personnes de toutes capacités », il est également sous-tendu par les trois sous-thèmes ci-après : 1- Rendre les villes inclusives et accessibles à tous ; 2 - Améliorer les données et statistiques sur le handicap ; 3 - Intégrer les personnes ayant des handicaps invisibles dans la société et le développement.

     

    Parallèlement aux activités visant le respect et la protection des droits des personnes handicapées, le but ultime de la Commission, en général, et du Groupe de Travail, en particulier, est de veiller à ce qu'aucun individu handicapé ne soit laissé en marge de la société du fait de son handicap. En conséquence, le Groupe de Travail se réjouit de la formulation du thème de cette édition 2015 de la Journée internationale des Personnes handicapées, ainsi que de ses sous-thèmes, car il considère qu'ils rendent compte des problèmes récurrents et importants d'accessibilité que vivent les personnes handicapées.

     

    Ainsi, en l'absence d'aménagements raisonnables prévus à leur intention, les personnes handicapées ne peuvent accéder à aucun des droits et libertés auxquels chaque être humain a droit et, dans ces conditions, les droits spécifiques reconnus aux personnes handicapées sur la base de leur situation sont caducs. De même, comme expliqué ci-dessus, il ne saurait exister d'insertion en l'absence d'accessibilité.

     

    Sur cette base, le Groupe de Travail ne ménage aucun effort pour élaborer un Protocole à la Charte africaine des Droits de l'Homme et des Peuples sur les Droits des Personnes handicapées en Afrique. Ce Protocole devrait être adopté au début de l'année 2016, par la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, et sera soumis au processus d'adoption des traités de l'Union africaine. Le Groupe de Travail a la ferme conviction que le Protocole renforcera le cadre juridique existant relatif aux droits des personnes handicapées, car il insistera sur et développera davantage de questions touchant à l'accessibilité, à l'insertion et aux aménagements raisonnables, tout en prenant en considération la situation particulière des responsables et titulaires des  droits qu'ils garantissent.

     

    En outre, à l'occasion de sa 18ème Session extraordinaire, réunie du  29 juillet au 7 août 2015, à Nairobi, au Kenya, la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples a adopté la Résolution ACHPR/Res.305 (EXT.OS/XVIII) 2015 sur l'Accessibilité des Personnes handicapées. Dans cette Résolution, la Commission exhortait tous les responsables de prendre des mesures immédiates et effectives pour faire de telle sorte que tous les aménagements et services ouverts ou fournis aux populations soient accessibles aux personnes handicapées ; pour veiller à ce que les réunions qui enregistrent la participation des populations se tiennent dans des lieux accessibles aux personnes handicapées ; veiller à ce que toutes les informations destinées aux populations en général soient diffusées dans des formats et technologies accessibles adaptés à différentes formes de handicap ; reconnaître et promouvoir l'utilisation du langage des signes aux niveaux national, sous-régional et continental ; et pour les Etats qui ne l'ont pas encore fait, pour ratifier le Traité de Marrakech afin de faciliter l'accès aux Ouvrages publiés des Personnes aveugles, malvoyantes ou incapables de lire les imprimés.

     

    A ce niveau, le Groupe de Travail souhaiterait féliciter et encourager toutes les parties prenantes qui œuvrent sans relâche à l'avènement d'un monde qui n'exclura personne, conformément à l'appel du Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de cette célébration.

     

    Le Groupe de Travail souhaite, enfin, à toutes les personnes handicapées une heureuse célébration et réaffirme son engagement à se tenir à leurs côtés jusqu'à leur insertion totale dans toutes les sphères de la vie.

     

    Fait à Banjul, Gambie, le 3 décembre 2015

      Propriétés

      Date: 03 décembre 2015

      Mécanisme spéciaux: Groupe de travail sur les Droits des Personnes agées et des Personnes handicapées

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2019 African Commission on Human and Peoples' Rights