Communiqué de presse sur la situation des defenseurs des droits de l'homme en République Democratique du Congo

    Banjul, le 14 septembre 2010
    • Le Rapporteur Spécial de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) sur les Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique, M. Mohamed Béchir Khalfallah exprime sa profonde inquiétude suite aux informations reçues concernant l’enlèvement et la soumission aux mauvais traitements d’un défenseur des droits humains.

    • Selon des informations reçues de sources fiables, Sylvestre Bwira Kyahi, Président de la société civile dans le territoire de Masisi, aurait été enlevé le 24 août 2010, suite à la rédaction et à la signature d’une lettre ouverte adressée au Président congolais Joseph Kabila, le 30 juillet 2010, sollicitant le retrait du territoire de Masisi de toutes les unités de l’armée et de la police constituées d’anciens membres de groupes armés récemment intégrés dans l’armée et la police congolaises.
    • L’information reçue par la CADHP mentionne que Sylvestre Bwira Kyahi aurait été retrouvé le mardi 30 août 2010 près de Sake, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Goma visiblement faible, le visage tuméfié, les bras portant des traces de cordes avec lesquelles il aurait été ligoté pendant sa détention.
    • La CADHP exprime son inquiétude quant à la situation des défenseurs des droits humains au RD Congo qui ne cesse de se détériorer.
    • La CADHP est profondément préoccupé par les meurtres de journalistes et de responsables d’associations de défense des droits humains – dont Bruno Koko Cirambiza, Didace Namujimbo, Serge Maheshe et Pascal Kabungulu Kibembi – restent impunis, essentiellement en raison du fait que les procureurs civils et militaires se sont abstenus à ce jour d’ordonner l’ouverture d’enquêtes vigoureuses et impartiales, et du manque évident de volonté.
    • Le Rapporteur Spécial en appelle aux autorités congolaises à mettre un terme à l’impunité des auteurs des crimes contre les défenseurs des droits humains. Les autorités gouvernementales doivent assumer leur responsabilité de protéger ces derniers, en garantissant leur intégrité physique et psychologique, conformément aux engagements pris par la RD Congo dans les différentes conventions et traités qu’elle a ratifiés.
    • Le Rapporteur Spécial en appelle aussi au Gouvernement de la République Démocratique du Congo de tenir informé la communauté internationale des progrès de l’enquête sur le décès de M. Floribert Chebeya Bahizire le 2 juin 2010.
    • Le Rapporteur Spécial voudrait enfin rappeler également au Gouvernement de la RDC son obligation d’ouvrir une enquête rapide, approfondie et impartiale sur l’enlèvement et les mauvais traitements que M. Sylvestre Bwira Kyahi aurait subis dans la province du Nord-Kivu vers la fin du mois d’août, condamner publiquement cet acte et identifier les personnes responsables en vue de les traduire en justice.

     


      Propriétés

      Date: 14 Septembre 2010

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2014 African Commission on Human and Peoples' Rights