Communiqué de presse de la Rapporteure Spéciale sur les Réfugiés, les demandeurs d’asile, les personnes déplacées internes et les migrants en Afrique sur les Violences au Sud-Kivu ayant causé la mort de 37 réfugiés burundais

    La Rapporteure Spéciale sur les réfugiés, les demandeurs d’asile, les personnes déplacées internes et les migrants en Afrique (Rapporteure Spéciale) de la  Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission africaine), Commissaire Maya Sahli Fadel ; a été informée du décès de plus de trente-sept Burundais, dont des femmes et des enfants, tués vendredi après-midi à Kamanyola, dans le Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, suite à des échauffourées entre les réfugiés et les  forces de sécurité congolaises.

    La Rapporteure Spéciale, est profondément consternée par ces malheureux évènements et présente ses condoléances aux familles éprouvées.

    La Rapporteure Spéciale, déplore particulièrement cette violence, qui est incompatible avec les obligations de protection, qui incombent au pays hôte, en vertu des instruments internationaux et régionaux des droits de l’homme auquel il est partie et qui garantissent la protection des demandeurs d’asile tant physiquement que moralement, notamment l’article 2 alinéa 2 de la Convention de l'OUA régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique, qui précise que « l’octroi du droit d'asile aux réfugiés constitue un acte pacifique et humanitaire et ne peut être considéré par aucun Etat comme un acte de nature inamicale ».

    La Rapporteure Spéciale, condamne fermement les violences survenues et appelle instamment les autorités de la République Démocratique du Congo à mettre tout en œuvre en vue de garantir la protection des demandeurs d’asile sur son territoire.

    Elle demande également qu’une enquête soit diligentée afin de faire toute la lumière sur ces malheureux évènements.

    La Rapporteure Spéciale, insiste sur la nécessité pour toutes les parties prenantes à œuvrer en vue de la restauration du calme et de la sécurité, et invite toutes les personnes concernées à s’engager dans un processus de dialogue avec les demandeurs d’asile en vue de trouver les solutions les plus satisfaisantes pour remédier à leur situation.

    Enfin, la Rapporteure Spéciale, rappel aux autorités de la République Démocratique du Congo, ses obligations en vertu de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et de la Convention de l’Unité Africaine.

    Commissaire Maya Sahli Fadel

    Rapporteure Spéciale sur les réfugiés, les demandeurs d’asile ; les personnes déplacées internes et les migrants en Afrique

     

     Pour d’information veuillez contacter

    Au-banjul@africa-union.org

     

      Propriétés

      Date: 21 septembre 2017

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2017 African Commission on Human and Peoples' Rights