Communiqué de Presse de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples suite à la tragédie survenue au Mali, dans la localité de OGOSSAGOU, Cercle de Bankass, Région de Mopti

    La Commission Africaine des droits de l’homme et des Peuples (la Commission) suit avec préoccupation la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le centre du Mali, caractérisée notamment par des tueries intercommunautaires et vient d’être informée, du massacre le samedi 23 Mars 2019, de plus d’une centaine de populations civiles, toutes de l’ethnie Peul, comprenant des femmes enceintes tuées par éventration,  des enfants et de notables âgés, exécutés à la machette, dans la localité D’OGOSSAGOU, région de MOPTI. 

    La Commission exprime sa vive indignation face à ces atrocités accompagnées de pertes matérielles non encore évaluées, qui font suite à d’autres tragédies perpétrées dans la même région, au cours de l’année 2018 et qui, selon les Nations Unions, ont généré plus de 500 morts parmi les populations civiles. 

    La Commission se félicite des décisions prises par son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême  des Armées, particulièrement, la dissolution de la milice d’auto-défense DAN na AMBASSAGOU de l’ethnie Dogon, tout en rappelant que la protection des populations relève de la responsabilité première de l’Etat, et non de milices privées. 

    La Commission exhorte les autorités  compétentes à diligenter des enquêtes impartiales avec tous les moyens adéquats, en vue d’identifier les auteurs et complices de ce massacre et de toutes autres violations des droits de l’homme perpétrées sur les populations  civiles,  afin de les traduire devant les tribunaux et de les juger conformément aux lois en vigueur. 

    La Commission présente ses condoléances aux familles meurtries et à l’ensemble du Peuple malien. 

    La Commission encourage toutes les initiatives locales, nationales et internationales visant à restaurer la sécurité,  la paix, l’unité inter- ethnique ainsi que le respect du vivre ensemble dans les localités et communes éplorées. 

    La Commission décide d’entreprendre dans les meilleurs délais une Mission d’Etablissement des faits au Mali et demande aux autorités compétentes de lui accorder l’autorisation nécessaire à cet effet. 

    Fait à Banjul le 26 Mars 2019. 

      Propriétés

      Date: 27 mars 2019

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2019 African Commission on Human and Peoples' Rights