Communique de presse sur le cyclone Idai et les innondations subsequentes au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe

    Les Rapporteurs pays de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples pour les Républiques du Mozambique, du Malawi et du Zimbabwe, l’Honorable Commissaire Maria Teresa Manuela, l’Honorable Commissaire Lucy Asuagbor et l’Honorable Commissaire Jamesina L. King, ainsi que le Rapporteur spécial sur les Réfugiés, les Personnes déplacées, les Demandeurs d’asile et les Migrants en Afrique, l’Honorable Commissaire Maya Sahli Fadel, sont profondément attristés par les inondations catastrophiques causées par le Cyclone Idai, faisant des milliers de morts et des centaines de milliers de personnes déplacées dans les trois pays.

    La Commission exprime ses plus sincères condoléances aux familles des personnes ayant perdu la vie et des personnes disparues. Nos pensées vont également aux centaines de milliers de personnes ayant perdu leur maison et leurs moyens de subsistance.

    La Commission exprime sa solidarité avec les gouvernements et les peuples du Mozambique, du Malawi et du Zimbabwe, en ces moments difficiles et éprouvants.

    La Commission est particulièrement préoccupée par les conséquences des inondations sur les femmes et les filles qui sont généralement les premières victimes de ces catastrophes, dans la mesure où l’accès aux ressources, y compris le logement, la nourriture et d’autres possibilités, est systématiquement plus difficile pour ce groupe de personnes, les rendant ainsi plus vulnérables à l’impact de la catastrophe. Cette situation est également aggravée par la vulnérabilité spécifique des femmes et des filles en ce qui concerne la mortalité et les conséquences de telles inondations. A cet égard, la Commission appelle les Gouvernements des États concernés à répondre aux besoins spécifiques des femmes et des filles en ces moments difficiles et à veiller à ce qu’elles aient accès à toutes les possibilités et stratégies de secours. Bien que le problème des personnes déplacées relève de la responsabilité première des États, en cas de catastrophe nationale, l’appui de toutes les parties prenantes est essentiel.

    La Commission exprime sa gratitude aux nombreux pays, agences, institutions et individus qui ont fourni une aide humanitaire aux pays touchés, depuis la catastrophe naturelle qui a frappé ces pays.

    La Commission appelle par conséquent toutes les communautés africaines et internationales qui ne l’ont pas encore fait, à appuyer les efforts en cours et à fournir des mécanismes de soutien supplémentaires aux personnes touchées par le cyclone afin d’atténuer les effets de la catastrophe naturelle.

    Banjul, Gambie 8 avril 2019

      Propriétés

      Date: 08 avril 2019

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2019 African Commission on Human and Peoples' Rights