Communiqué de Presse sur la Première réunion du Groupe d'appui au mandat du Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l'homme et Point focal sur les représailles en Afrique, pour la promotion et le suivi de la mise en œuvre effective des lignes directrices sur la liberté d'association et de réunion en Afrique

    Le Groupe d'appui au mandat du Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l'homme et Point Focal sur les représailles en Afrique, pour la promotion et le suivi de la mise en œuvre effective des lignes directrices sur la liberté d'association et de réunion en Afrique (le Groupe d’appui) a tenu sa première réunion de travail du 29 au 30 mars 2019 à Lomé en République du Togo.

    La réunion a été présidée par l’Honorable Commissaire Rémy Ngoy Lumbu, Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’homme et Point focal sur les représailles en Afrique et avait pour objectif l’adoption du plan d’action du Groupe d’appui. Les membres suivant y ont pris part:

     

    -         Mme Mélanie Sonhaye Kombaté, Représentante du Réseau Ouest africain des défenseurs des droits de l’homme ;

    -         Mme Maximilienne Ngo Mbé, Directrice exécutive du Réseau des Défenseurs pour l’Afrique Centrale ;

    -         Mme Foster Hannah, Directrice exécutive du Centre africain pour la Démocratie et l’étude des droits de l’homme;

    -         Ms Adelaïde Etong Kame, Représentante du Service International pour les droits de l’homme;

    -         M. Naji Moulay Lahsen, Représentant du Réseau indépendant des droits de l’homme en Afrique du Nord;

    -         M.Charles Clint, Représentant du Réseau des défenseurs des droits de l’homme de l’Afrique Australe ;

    -         M. Aloys Habimana, Conseiller juridique, International Centre for Non-Profit Law

    -         M. Gaye Sowe, Directeur exécutif de l’Institut pour les droits de l’homme et le développement en Afrique ;

    -         M. Mabassa Fall, Représentant de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme ;

    -         Dr. Kandala, Représentant de Human Rights Institute of South Africa.

    Ms Estelle Nkounkou, MM. Franck Maxime Yankam, et Frederick Tamakloe, personnel du Secrétariat ont également pris part à la réunion.

    Au cours de la réunion, les membres du Groupe d’appui ont passé en revue les différentes initiatives déjà existantes sur la mise en œuvre effective des Lignes directrices sur la liberté d’association et de réunion en Afrique. Ils ont identifié les différents défis existant en vue d’en tenir compte dans l’élaboration du plan d’action.

    Les sources de financement nécessaire à l’aboutissement diligent dudit mandat ont également fait l’objet de discussions, de même que l’importance de relever les pratiques et les législations existantes qui répondent aux normes établis par les Lignes directrices en vue d’encourager les différents acteurs et les Etats à s’en inspirer. Il a été décidé d’organiser des formations de tous les acteurs avec un accent particulier sur les acteurs étatiques sur les Lignes directrices et l’importance de leur mise en œuvre.

    La réunion s’est soldée par l’adoption du Plan d’action du Groupe d’appui et l’engagement des membres à œuvrer à sa mise en œuvre. A cet effet, il sera organisé, au cours de l’année,  un Atelier sous régional à l’intention des pays lusophones, en tant  que sous-région,  afin de faciliter leur sensibilisation à la mise en œuvre des Lignes directrices dans ses différents pays.

    La Cérémonie de clôture de la première réunion du Groupe d’appui sur la liberté d’association en Afrique a eu lieu le 30 mars 2019.

     Lomé, 30 mars 2019

     ​​

      Propriétés

      Date: 27 avril 2019

      Links


      Traduire la page

      Contactez-nous

      • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
      • Western Region P.O. Box 673 Banjul
      • The Gambia
      • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
      • Fax: (220) 441 05 04
      • E-mail: au-banjul@africa-union.org

      ACHPR Newsletter

      Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
      © 2019 African Commission on Human and Peoples' Rights