21: Résolution sur le Respect et le Renforcement de l'Indépendance de la Magistrature

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, réunie en sa 19ème Session Ordinaire, du 26 mars au 4 avril 1996, à Ouagadougou, Burkina Faso,

Considérant le fait que la justice fait partie intégrante et constitue une condition sine qua non de la démocratie ;

Considérant l'importance et le rôle de la justice non seulement dans la recherche du maintien de l'équilibre social, mais également dans le développement économique des Etats Africains ;

Reconnaissant la nécessité de doter les Etats Africains d'une justice forte, réellement indépendante et jouissant de la confiance du peuple pour une démocratie et un développement durables ;

Considérant la nécessité d'assurer aux magistrats une formation dans le domaine des droits de l’Homme qui leur permettrait d'appliquer judicieusement les instruments internationaux en la matière ;

EXHORTE les Etats Africains à :

EXHORTE les magistrats africains à organiser aux niveaux national et régional des réunions périodiques en vue d'échanger leurs expériences et d'évaluer les efforts entrepris dans les différents pays pour mettre en oeuvre un système judiciaire indépendant.