48: Résolution sur la Situation en Palestine et dans les Territoires Occupés

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples réunie en sa 28ème Session Ordinaire à Cotonou, Bénin du 23 octobre au 06 novembre 2000,

Considérant les valeurs et principes fondamentaux de la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples et l'attachement du peuple africain aux droits et libertés de l'homme et des peuples contenus dans les Déclarations, Conventions et autres instruments adoptés dans le cadre de l'Organisation de l'Unité Africaine et de l'Organisation des Nations Unies;

Notant le statut de l'Organisation pour la Libération de la Palestine au sein de l'OUA et la préoccupation qu’une situation prolongée de conflit et d’instabilité au Moyen Orient aura des conséquences négatives sur un certain nombre d’Etats Parties à la Charte Africaine;

Notant avec une profonde indignation l'usage excessif et inconsidéré de la force militaire contre les civils qui a causé, depuis le début des événements, la mort de près de cent cinquante (150) personnes dont des enfants et occasionné plus de trois mille (3000) blessés;

Considérant la Résolution adoptée lors de la Session Spéciale de la Commission des Nations Unies sur les Droits de l'Homme tenue à Genève du 17 au 19 octobre 2000 consacrée à la situation des droits de l'homme en Palestine occupée;

Invite les organes compétents de l'OUA à :

1. Condamner avec vigueur la répression, l'usage inconsidéré et disproportionné de la force par l'armée israélienne dans les territoires occupés qui a occasionné de nombreux morts et blessés au sein de la population civile palestinienne, notamment des enfants ;

2. Soutenir les efforts de la Communauté Internationale en vue de la création d'une Commission d'Enquête Internationale pour mener des investigations sur les événements de septembre 2000 qui ont entraîné les massacres, par les forces d'occupation israéliennes, de civils palestiniens dont des enfants.