66: Résolution sur la Situation des Femmes et Enfants en Afrique

La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, réunie en sa 35ème session ordinaire tenue du 21 mai au 4 juin 2004, à Banjul, Gambie,

Considérant les multiples violations des droits dont sont victimes les femmes et les enfants en Afrique ;

Considérant la déportation, l’esclavage, le trafic des enfants et la prolifération d’enfants des rues dans certains pays de notre continent ;

Considérant la persistance des pratiques traditionnelles néfastes aux femmes et aux enfants dans certains pays d’Afrique (enfants « talibés », enfants de la rue et mutilations génitales) ;

Préoccupée par la féminisation croissante de la pauvreté et la stigmatisation des femmes victimes du VIH/SIDA :

1. Exhorte les Etats membres de l’Union Africaine à la ratification du Protocole à la Charte africaine relatif aux droits des femmes en Afrique afin de permettre son entrée en vigueur ;

2. Exhorte tous les Etats membres de l’UA à la ratification de la Convention des Nations Unies contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et, pour les Etats qui ont déjà ratifié ladite Convention en exprimant des réserves, de lever celles-ci ;

3. Appelle l’harmonisation des lois internes avec l’instrument international précité ;

4. Exhorte les Etats membres à la mise en place d’un mécanisme de protection spéciale des femmes et des enfants dans les zones de conflit ;

5. Lance un appel pour le désarmement et la démobilisation des enfants soldats couplé à la mise en place d’un système de réinsertion sociale ;

Fait à Banjul, le 4 juin 2004