107: Résolution sur l’Opérationnalisation du Cadre de Coopération Nations Unies – Union Africaine pour le Programme Décennal de Renforcement des Capacités pour l’Union Africaine

La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission africaine), réunie en sa 41ème Session ordinaire tenue à Accra, Ghana, du 16 au 30 mai 2007 ;

Rappelant la signature, le 16 novembre 2006, d’un Déclaration sur le « Renforcement du cadre de coopération NU-UA pour le Programme décennal de renforcement des capacités de l’Union africaine » (le Cadre), par S. E. Kofi Annan, ancien Secrétaire générale des Nations Unies et S.E. Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l’Union africaine,

Notant que le Cadre couvre tous les aspects de la coopération entre les Nations Unies et l’UA, notamment les droits humains, l’état de droit et l’assistance au renforcement de l’institution,

Consciente du fait que la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples est l’un des principaux organes de l’Union africaine chargé de la promotion et de la protection des droits de l’homme en Afrique,

Notant le caractère central des droits humains dans la promotion de la paix, de la stabilité, de la bonne gouvernance et du développement durable,

Reconnaissant la nécessité de renforcer les capacités de la Commission africaine en vue de l’aider à s’acquitter efficacement de son mandat,

Consciente de l’importance d’une Commission africaine efficace dans la promotion des droits humains, de l’état de droit, de la paix et de la bonne gouvernance en Afrique :

  1. EXHORTE le Secrétariat des Nations Unies et la Commission de l’Union africaine à prendre les mesures nécessaires en vue d’assurer l’opérationnalisation du Cadre ;
  2. EXHORTE en outre la Commission de l’Union africaine à s’assurer que l’opérationnalisation du Cadre prenne en charge les besoins de la Commission africaine dans le domaine du renforcement des capacités et la dote de ressources suffisantes dès que possible ;
  3. DECIDE de créer un point focal pour assurer le suivi de la question.