214: Résolution sur la Situation des Droits de l’Homme dans la République fédérale du Nigeria

    La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission africaine), réunie à l’occasion de sa 51ème Session ordinaire, à Banjul, Gambie, du 18 avril au 2 mai 2012 ;

    Rappelant son mandat de promotion et de protection des droits de l’homme en Afrique en application de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (la Charte africaine);

    Prenant note de l’article 3 (f) et (h) de l’Acte constitutif de l’Union africaine (UA), qui précise que l’UA a pour objectifs de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité sur le continent, ainsi que les droits de l’homme et des peuples, conformément à la Charte africaine et aux autres instruments pertinents des droits de l’homme;  

    Considérant l’article 1 de la Charte africaine qui appelle les Etats membres à adopter des mesures législatives et autres afin de donner effet aux droits et libertés garantis par ladite Charte; 

    Considérant, en outre, l’article 4 de la Charte africaine, en vertu duquel la personne humaine est inviolable et tout être humain a droit au respect de sa vie et à l’intégrité physique et morale de sa personne;

    Rappelant la Résolution ACHPR/RES.211 (EXT.OS/XI) 2012 sur la Situation des Droits de l’Homme au Nigeria, qui condamne les actes de violence commis par des groupes armés contre des citoyens au Nigeria et à l’origine de pertes en vies humaines, de lésions corporelles et de la destruction de biens;   

    PROFONDEMENT PREOCCUPEE par les actes de violence qui se poursuivent  sans relâche:

                        i.            CONDAMNE FERMEMENT les récents actes de violence perpétrés le 26 avril 2012, notamment les attaques contre les bureaux du journal This Day, à Abuja et Kaduna qui ont provoqué le décès de plusieurs personnes et la destruction de biens ;   

                     ii.            CONDAMNE ÉGALEMENT les attaques qui ont été perpétrées le 29 avril 2012 par des bandits armés qui s’en sont pris respectivement à des participants à un culte d’adoration à la Cité universitaire Bayero dans la ville de Kano causant au moins 16 morts et 22 blessés et à l’Église de Christ au Nigeria, à Maiduguri, tuant au moins 3 personnes;

                   iii.            APPELLE les auteurs de ces actes indéfendables de violence à mettre immédiatement un terme à leurs attaques contre des civils ; 

                   iv.            EXHORTE le Gouvernement de la République fédérale du Nigeria à prendre les mesures nécessaires pour garantir la protection de sa population civile, conformément à ses obligations régionales et internationales en matière de droits de l’homme ; et

                      v.            APPELLE la CEDEAO, l’Union africaine et la communauté internationale à soutenir les efforts du Gouvernement de la République fédérale du Nigeria visant à mettre fin à ces actes de violence.   

    Fait  le 2 mai 2012 à Banjul, Gambie

     

    Links


    Traduire la page

    Contactez-nous

    • 31 Bijilo Annex Layout, Kombo North District
    • Western Region P.O. Box 673 Banjul
    • The Gambia
    • Tel: (220) 441 05 05, 441 05 06
    • Fax: (220) 441 05 04
    • E-mail: au-banjul@africa-union.org

    ACHPR Newsletter

    Subscribe to receive news about activities, sessions and events.
    © 2014 African Commission on Human and Peoples' Rights