+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des
droits de l'homme et des peuples

Communiqué de presse sur l’attaque terroriste perpetrée à Tessit



 
La Commission condamne fermement cette attaque qui n’a pas encore été revendiquée mais perpétrée vraisemblablement par l’"Etat islamique dans le Grand Sahara"(EIGS), selon le Communiqué du gouvernement et qui a causé la mort de 42 soldats maliens et plusieurs civils, occasionnant également de nombreux blessés et des dégâts matériels. Elle présente ses condoléances les plus attristées aux familles des militaires et civils décédés, au Gouvernement de transition et à tout le peuple malien. Elle souhaite en outre un prompt rétablissement aux personnes blessées.  
 
La Commission est vivement préoccupée par la fréquence grandissante des attaques terroristes qui ne cessent d'endeuiller le peuple malien, en l’occurrence celle perpétrée contre les villages de Diallassagou, Dianweli, Deguessagou et environs du cercle de Bankass au mois de juin 2022.  
 
La Commission invite les autorités maliennes à prendre des mesures idoines en vue de sécuriser le territoire spécialement le camp militaire de la localité de Tessit qui est souvent visé par les attaques djihadistes.
 
La Commission réitère l’invitation lancée à l’Union africaine, à la CEDEAO, à la Force G5 Sahel ainsi qu’à la Communauté internationale à redoubler d’efforts pour combattre le terrorisme et consolider les actions et les initiatives lancées dans la prévention et la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel.
 
La Commission demeure saisie de la situation des droits de l’homme en République du Mali.
 
Fait à Banjul le 22 août 2022
Honorable Rémy Ngoy Lumbu
Président de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples et Commissaire en charge de la situation des droits de l’homme en République du Mali.