+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Groupe de travail sur la peine de mort et les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en Afrique


Débat/discussion sur la question des exécutions extrajudiciaire et les femmes

Mercredi, 26 octobre 2016 (10:00-11:00 et 11:15-11:45)

1.     Contexte

Il a été demandé au Groupe de travail sur la peine de mort et les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en Afrique (le Groupe de travail) d’organiser et de faciliter une activité d’une heure et demi, dans le cadre des célébrations de l’Année africaine des droits de l’homme de 2016, prévues au cours de la prochaine Session ordinaire (59èmeSO) de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission). A cet égard, le Secrétariat de la Commission, en consultation avec la Commissaire Kayitesi Zainabo Sylvie, Présidente du Groupe de travail, propose d’organiser et de faciliter un débat/discussion sur la question des exécutions extrajudiciaires et comment elles affectent les femmes.

2.     Justification

Les exécutions extrajudiciaires continuent d’être un défi majeur en termes de protection du droit à la vie des femmes. Des femmes ont perdu la vie ou risquent de perdre la vie du fait de la violence domestique, des conflits armés et des meurtres rituels.  Toutes ces situations posent un défi unique à traiter d’urgence.

3.     Objectifs

L’objectif principal de cette activité est de sensibiliser sur les droits de l’homme et des peuples sur le continent, en particulier, les droits de la femme et de faire le point sur les progrès réalisés ou les efforts accomplis, y compris les défis et/ou obstacles majeurs rencontrés lors du débat sur la question des exécutions extrajudiciaires, du point de vue du droit à la vie des femmes.

Les objectifs spécifiques visés sont les suivants :

1.     Identifier les facteurs responsables de la vulnérabilité des femmes dans le contexte des exécutions extrajudiciaires en Afrique ;

2.     Présenter les données et/ou statistiques disponibles concernant le nombre de femmes affectées par les exécutions extrajudiciaires en Afrique, le cas échéant ;

3.     Discuter de la pertinence de la protection assurée aux femmes à cet égard ;

4.     Discuter des stratégies pour faire face au problème des exécutions extrajudiciaires à l’égard des femmes et faire des recommandations pour améliorer la situation des droits humains des femmes en Afrique.

4.     Questions/sujets proposés

Voici les sujets proposés :

1.     Quels sont les facteurs responsables de la vulnérabilité des femmes dans le contexte des exécutions extrajudiciaires en Afrique ?

2.     Quels sont les statistiques et/ou données disponibles sur les femmes et les exécutions extrajudiciaires en Afrique ?

3.     Les femmes sont-elles bien protégées en Afrique à cet égard ?

4.     Quelles stratégies devraient être prises en considération pour traiter le problème des exécutions extrajudiciaires parmi les femmes en Afrique ?

5.     Recommandations et voie à suivre.

5.     Méthodologie

La méthodologie proposée est un débat /discussion. Plus précisément, trois experts feront de brèves présentations sur le sujet en question. Par la suite, la séance plénière sera invitée à engager un débat sur ce sujet en faisant des contributions, des commentaires ou en posant des questions.

6.     Résultat

Le résultat de cette activité sera un rapport sur les femmes et la question des exécutions extrajudiciaires en Afrique et la voie à suivre pour trouver une solution durable au problème.

7.     Participants proposés

                              i.        Prof. Philip Iya – Membre du Groupe de Travail

                             ii.        Prof. Carlson Anyangwe – Membre du Groupe de Travail

                            iii.        Un Représentative des nos partenaires  - A déterminer

8.     Date et lieu proposés

 Jour  5: le mardi 25 Octobre 2016

 12h15 - 13h30 et 15h00 - 15h15