+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Communiqué de presse – Panel sur le Soutien à l’Action des États contre la Torture et les Mauvais Traitements en Afrique

  • ACHPR Session
  • ACHPR Session

30 avril 2019, Charm el-Cheikh, Égypte

Le Secrétariat de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples a le plaisir d’informer le grand public que le 27 avril 2019, lors de la 64ème Session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, qui s’est tenue à Charm el-Cheikh, en Égypte, le Comité pour la Prévention de la Torture en Afrique (CPTA), en collaboration avec l’Initiative de la Convention contre la torture (CTI), a organisé un Panel sur le soutien à l’action de l’État contre la torture et les mauvais traitements en Afrique.

Parmi les panelistes figuraient le Commissaire Hatem Essaiem, Président du CPTA ; la Commissaire Lucy Asuagbor, Membre du CPTA ; S.E. l’Ambassadeur Dr Winfred Nii Okai HAMMOND, Ambassadeur du Ghana en Égypte ; M. Cherno Marena, Solicitor General et Secrétaire juridique, Cabinet du Attorney General (Procureur général) et Ministre de la Justice de la Gambie ; et M. Abdelwahab Hani, Membre du Comité des Nations Unies contre la torture.

L’objectif général visé par le Panel était de sensibiliser à la solidarité en vue de la ratification de la Convention des Nations Unies contre la torture (UNCAT) par tous les pays africains et d’améliorer la mise en œuvre de l’UNCAT et de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (la Charte africaine).

Les Panelistes ont souligné l’appui du CPTA aux États pour lutter activement contre la torture et les mauvais traitements en Afrique ; le soutien de la CTI à la ratification universelle de l’UNCAT par les pays africains et les possibilités de réforme interne ; l’expérience de la Gambie dans la ratification de l’UNCAT ; et le rôle du Comité des Nations Unies contre la torture dans la prévention de la torture.

Le CPTA adresse ses sincères remerciements à la CTI et à tous les panélistes pour leur importante contribution, et réaffirme son soutien aux États parties pour la ratification et la mise en œuvre de l’UNCAT et de l’Article 5 de la Charte africaine.