+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des
droits de l'homme et des peuples

Communiqué de Presse sur l’Enlèvement des Défenseures des Droits de l’Homme, Mesdames Médiatrice Riziki et Angélique Navura en République Démocratique du Congo


La Rapporteure Spéciale sur les Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique, Commissaire Reine Alapini-Gansou, exprime ses vives préoccupations sur la situation des femmes défenseures des droits de l’Homme en RépubliqueDémocratique du Congo. Elle note que MesdamesMédiatrice Riziki et Angélique Navura de l’organisation Ensemble pour la Paix et l'Encadrement des Femmes en Milieu Rural (EPEFMR), auraient été enlevéesdu 13 au 17 juillet 2014à Kiliba, dans le territoire de Uvira, au Sud Kivu.

 

Cet enlèvement aurait été orchestré par un groupe d’individus dans l’après-midi du 13 juillet 2014. Les ravisseurs auraient menacé ces femmes défenseures des droits de l’Homme de mort si leur organisation continue àpromouvoir et protéger les droits de l’Homme en République Démocratique du Congo.

 

Bien que se réjouissant de l’issue heureuse de ce grave incident, La Rapporteure Spéciale condamne les abus et sévicesdont auraient été victimes Mesdames Médiatrice Riziki et Angélique Navura durant ces jours de captivité. Elle remercie vivement toutes les personnes quiont contribuéà y mettre fin.

 

La Rapporteure Spéciale appelle le Gouvernement de la RépubliqueDémocratique du Congo à doubler les efforts pour la protection des femmes défenseures des droits de l’Homme dans les zones encore en conflitset de s’assurer que celles-ci travaillent sans crainte pour leur intégrité physique et morale, ou toutes autres représailles.

 

Sur ce faire, elle invite les autorités congolaisesà se conformer aux dispositions pertinentes de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, auxRésolutions de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, la Déclaration des Nations Unies ainsi que aux Déclarations de Kigali et de Grand Bay sur les Défenseurs des Droits de l’Homme.

 

 

 

Fait à Banjul, le 11 août 2014

 

Me Reine Alapini-Gansou

 

Commissaire,

Rapporteur Spéciale sur les Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique