+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Communiqué de presse sur le massacre d’innocents citoyens kenyans par la Milice suspectée d’Al-Shabab et de Cheikh Abubakr Shariff, Ibrahim « Rogo » Omar et Aboud Rogo Mohammed


La Présidente du Groupe de travail sur la Peine de mort et les Exécutions extrajudiciaires en Afrique (la Présidente) est préoccupée par les rapports sur l’assassinat de civils innocents lors d’attaques à la grenade à divers endroits de Nairobi et de Mombasa, y compris un lieu de culte. La Présidente est également préoccupée par le meurtre de Sheikh Abubakar Shariff au début de ce mois, à Mombassa, par des hommes armés à bord d’une voiture qui ont tiré sur lui, et par le meurtre de Ibrahim « Rogo » Omar et de Aboud Rogo Mohammed en Octobre 2013 et Août 2012, respectivement.

La Présidente est vivement préoccupée par cette violation du droit à la vie. Le droit à la vie est l’un des droits les plus fondamentaux et il sous-tend tous les autres droits humains.

 Elle exhorte par conséquent le Gouvernement Kenyan à mener des enquêtes indépendantes, exhaustives et efficaces sur ces meurtres, et à appréhender, poursuivre et punir tous les auteurs de ces crimes odieux, conformément à la loi, et aux obligations du Kenya en vertu de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et d’autres instruments régionaux et internationaux des droits humains, en particulier le droit à la vie garanti par ces conventions.

 

 

Fait à Banjul, Gambie, le 10 avril 2014.