+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des
droits de l'homme et des peuples

Communiqué de presse sur la liberation de membres de l’ initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie – IRA


La Rapporteure Spéciale sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme en Afrique a appris avec satisfaction la libération des nommés Eyoub O. Mohamed Mboyrik, Ahmednah O. Outhmane, Mahfoudh O. Mohamed, Boubacar O. Salem, Abdallahi Dembélé, Aliyine O. Zeidane, Hamza O. Jaafar, Samba Diagana et  Cheikhna O. Mahmoud, tous Défenseurs des droits de l’homme en Mauritanie, arrêtés et placés en détention depuis le 09 mars 2013.

La Rapporteure Spéciale félicite le gouvernement de la République islamique de Mauritanie pour cet acte qui traduit sa volonté de rendre justice à ces défenseurs des droits de l’homme et remercie les autorités Mauritaniennes pour leur collaboration avec la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples en général et le mécanisme de la Rapporteure spécial sur les défenseurs des droits de l’homme en Afrique en particulier.

La Rapporteure spéciale reconnaît et soutient les efforts entrepris par les autorités mauritaniennes en vue d’établir un Etat de droit, conformément à l’esprit des instruments internationaux et régionaux auxquels la Mauritanie est partie

La Rapporteure Spéciale voudrait par la même occasion inviter le Gouvernement de la République islamique de Mauritanie à poursuivre ses efforts en vue de garantir en toutes circonstances les droits des défenseurs de droits de l’homme relevant de sa juridiction.

Fait à Banjul le 22 mars  2013

 

 

Me Reine Alapini Gansou

Rapporteure Spéciale sur la situation

des Défenseurs des droits de l’homme en Afrique