+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Communique de presse sur la liberation des defenseurs des droits de l’homme au Soudan


La Rapporteure Spéciale sur la situation des Défenseurs des droits de l’Homme en Afrique vient d’apprendre avec satisfaction la libération de Messieurs Ramzi Yahia, Abdul Rahman Abu Al Hassan, Ahmed Mohamed Abdallah, Adil Abdallah Nasr El Dein, Satti Mohamed Alhaj, Amro Hamad Omar, Mohamed Salah Mohamed, Mohamed Al-Usbat, Al Said Mustafa, Abdulgadir Mahmoud, Faisal Shabou, Tarig El Sheikh, et Medames. Nahid Gabralla, Marwa el Tigany, Mai Shatta, Amira Osman, activistes et militants des droits de l’homme qui étaient détenus sans inculpation depuis plusieurs semaines au Soudan.

La Rapporteure Spéciale félicite le gouvernement de la République du Soudan  pour cet acte qui traduit sa volonté de rendre justice aux  défenseurs  des droits de l’homme et remercie les autorités soudanaises pour leurs efforts d’asseoir une société respectueuse des droits humains dans l’esprit de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et d’autres instruments internationaux de promotion et de protection des droits de l’homme.

La Rapporteure Spéciale voudrait par la même occasion inviter le gouvernement de la République du Soudan  à poursuivre ses efforts dans la garantie du droit à la liberté et l’intégrité physique en mettant, particulièrement, fin au harcèlement judiciaire contre les Défenseurs des Droits Humains opérant sur le territoire soudanais.

Fait à Banjul le 22 août  2012