+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples

Communiqué de presse sur le naufrage d’un bateau de migrants au large de la Tunisie


La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission), a été informé du naufrage d’un bateau transportant des migrants à majorité d’Afrique subsaharienne qui s’est produit au large de la Tunisie, et qui a causé la mort d’au moins 70 migrants, tandis que 16 personnes tous originaires du Bangladesh à l’exception d’un Maghrébin ont été sauvées, par des bateaux de pêche tunisiens.

Les informations disponibles indiquent que l'embarcation était partie le 9 mai de Zouara, en Libye, dans le but de gagner l'Italie.

La Commission africaine déplore particulièrement ces nouvelles pertes en vie humaines, une tragédie qui met une fois de plus en exergue la question épineuse de la migration, exacerbée par la dégradation de la situation sécuritaire et socio-politique en Libye.

La Commission appelle toutes les parties concernées, particulièrement l’Union africaine et la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’accompagner la Libye dans la résolution de cette nouvelle crise qui a des conséquences désastreuses sur les migrants.

Elle encourage également les Etats africains à réfléchir aux mesures idoines à même d’apporter des solutions adéquates et pérennes en vue de mettre fin à la crise migratoire et à ses conséquences désastreuses.

La Commission africaine remercie l’Etat tunisien et ses ressortissants pour l’aide et l’assistance accordées aux migrants en détresse.