+220 441 05 05-6 | au-banjul@africa-union.org

Commission africaine des droits de l'homme et des peuples


285 Résolution portant nomination d’un Membre expert du Comité sur la protection des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA et des personnes à risque, vulnérables et affectées par le VIH en Afrique - CADHP/Res.285(EXT.OS/XVI)2014


La Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (la Commission), réunie en sa 16ème Session extraordinaire tenue du 20 au 29 juillet 2014, à Kigali, Rwanda

Rappelant son mandat de promotion et de protection des droits de l’homme et des peuples en Afrique en vertu de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (la Charte africaine) ;

Gardant à l’esprit que la Commission a créé le Comité sur la protection des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA et des personnes à risque, vulnérables et affectées par le VIH (le Comité), composé de neuf (9) membres dont trois (3) membres de la Commission ;

Rappelant sa Résolution CADHP/Rés.163 (XLVII) 10, adoptée lors de sa 47ème Session ordinaire, relative à la création du Comité sur la Protection des droits des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH), des Personnes à risque, vulnérables et affectées par le VIH ;

Rappelant également ses Résolutions CADHP/Rés.172 (XLVIII) 10 et CADHP/Rés.195 (L) 11 portant nomination des membres du Comité et celle de la Commissaire Lucy Asuagbor en qualité de Présidente du Comité sur la protection des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA et des personnes à risque, vulnérables et affectées par le VIH en Afrique ;

Rappelant en outre la Résolution CADHP/Rés. 271 (LV) 14 sur le renouvellement du mandat du Comité sur la protection des droits des personnes vivant avec le VIH/SIDA et des personnes à risque, vulnérables et affectées par le VIH en Afrique, prolongeant le mandat du Comité et de ses huit (8) membres pour une période de deux ans prenant effet à compter du 12 mai 2014 ;

Prenant note de la position vacante suite à la décision d’un membre expert du Comité de ne pas renouveler son mandat et consciente de la nécessité de nommer un  (1) nouveau membre pour le remplacer ;

Reconnaissant l’importance du travail du Comité et de la nécessité de lui permettre de poursuivre efficacement son mandat et également que son succès dépend de l’engagement et de l’expertise de ses membres ;

Consciente de la nécessité de veiller à une représentation équitable, prenant en considération la diversité des régions géographiques, des langues, des systèmes juridiques et des genres ;

1.   Décide de nommer Mme Ann Strode, en qualité de membre expert du Comité pour une période de deux ans ; et

2.      Appelle les partenaires et les autres parties prenantes à continuer d’assister le Comité afin de l’aider à s’acquitter de sa mission.

 
 

Adoptée lors de la 16ème Session extraordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, tenue à Kigali, Rwanda, du 20 au 29 juillet 2014